Escola Superior de Conservació i Restauració de Bés Culturals de Catalunya
Image from Google Jackets

L'atelier de restauration de peintures de musée du Louvre pendant la Seconde Guerre mondiale

Contributor(s): CABILLIC, IsabelleMaterial type: ArticleArticleDescription: 8 pISBN: 1254-7867Subject(s): dipòsits de defensa passiva | Edgard Aillet | Georges Zezzos | Germain Bazin | J. Moroné | Jacques Roullet | Jean-Gabriel Goulinat | Lucien Aubert | Marc-Rodolphe Müller | Museo del Louvre | Museu del Louvre | Paul Maridat | Pierre Michel | Pierre Paulet | Raymond Lepage | René Huyghe | René Longa | Segona Guerra Mundial | Segunda Guerra Mundial | taller de restauració | Taller de restauración In: Techne 3Abstract: L’atelier de restaurations de peintures du musée du Louvre, crée en 1935, a continué à fonctionner activement durant la Seconde Guerre mondiale, plus particulièrement dans trois dépôts de défense passive, au nord et au sud de la Loire. Malgré les difficultés de la vie quotidienne, et notamment d’approvisionnement en matériaux de restauration, les restaurateurs ont poursuivi le programme de travail entrepris par le musée du Louvre à la fin des années 1930. Les interventions encadrées par les conservateurs du département des Peintures et le chef de l’atelier enot pu, en partie, être soumises à la seule Commission de restauration qui s’est tenue pendant la guerre, en 1940 ; des rapports de restauration ont été rédigés et des prises de vue photographiques effectuées : rigueur humaine et rigueur scientifique ont ainsi tenté de s’adapter aux contraientes de cette période trublée.
Star ratings
    Average rating: 0.0 (0 votes)
Holdings
Item type Current library Call number Status Notes Date due Barcode
Article de revista Article de revista Biblioteca de l' Escola Superior Conservació i Restauració de Bens Culturals de Catalunya
Techne 3 (Browse shelf(Opens below)) Available R:2217 Art-221

L’atelier de restaurations de peintures du musée du Louvre, crée en 1935, a continué à fonctionner activement durant la Seconde Guerre mondiale, plus particulièrement dans trois dépôts de défense passive, au nord et au sud de la Loire. Malgré les difficultés de la vie quotidienne, et notamment d’approvisionnement en matériaux de restauration, les restaurateurs ont poursuivi le programme de travail entrepris par le musée du Louvre à la fin des années 1930. Les interventions encadrées par les conservateurs du département des Peintures et le chef de l’atelier enot pu, en partie, être soumises à la seule Commission de restauration qui s’est tenue pendant la guerre, en 1940 ; des rapports de restauration ont été rédigés et des prises de vue photographiques effectuées : rigueur humaine et rigueur scientifique ont ainsi tenté de s’adapter aux contraientes de cette période trublée.

There are no comments on this title.

to post a comment.

Powered by Koha